Nous utilisons des cookies sur ce Site Web. En utilisant ce site Web, vous consentez à l'utilisation des cookies conformément à la politique relative aux cookies. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment en suivant ces instructions.

Actualités



Mitsubishi Electric remet son rapport environnemental 2012

Le rapport remis aujourd’hui retrace les grandes lignes des opérations de Mitsubishi Electric, et de ses 114 filiales nationales et 68 à l’étranger, et de leurs efforts pour contribuer à réduire les émissions de CO2 ; ce sont des sociétés tournées vers le recyclage par le biais d’activités environnementales de tout le groupe.

Les émissions de CO2 des activités industrielles réduites à 933 000 tonnes (objectif atteint)
Les émissions de CO2 provenant des activités industrielles de tout le Groupe durant l’exercice se clôturant en mars 2012 ont été réduites pour atteindre les 933 000 tonnes, soit un résultat dépassant l’objectif du Groupe fixé à 955 000 tonnes. Ce succès est dû à l’amélioration de la productivité et à l’installation de systèmes photovoltaïques, de contrôle énergétique en temps réel et d’autres équipements peu énergivores.

Le sixième projet environnemental du Groupe, s’étalant sur les exercices 2010 à 2012, a mis l’accent sur l’installation et l’utilisation effective de systèmes photovoltaïques et de refroidissement et d’éclairage plus rationnels. Ce projet s’est aussi concentré sur la réduction de CO2 grâce à des améliorations énergétiques au long du processus de production ainsi qu’au contrôle de l’énergie en temps réel de lignes de production individuelles et de l’équipement, et ce, en utilisant l’EcoMonitor, un appareil mesurant l’énergie électrique et l’Ecoserver, un serveur de collecte de données d’économie d’énergie, deux unités de Mitsubishi. Ainsi, le Groupe a réduit ses émissions de CO2 d’un total de 106 000 tonnes sur les trois années, dont 59 000 tonnes provenant de mises à jour d’équipement et 47 000 tonnes d’améliorations au niveau des lignes de production.

Dans son projet Mitsubishi Electric Group’s Environmental Vision 2021, le Groupe s’est fixé un objectif à long terme de réduction des émissions de CO2 provenant des activités industrielles, à savoir un recul de 30 % de ces émissions par rapport à celles de l’exercice se clôturant en mars 1991.
Dans le 7e, et actuel, projet environnemental, le Groupe vise à réduire davantage ses émissions de CO2 à hauteur de 121 000 tonnes avant mars 2015.


Quantités de CO2 émis et réductions provenant des activités industrielles (en kilo tonnes)

Le 6e projet environnemental
Exercices 2010 à 2012
2010
 
2011
 
2012
 
 
Objectif
Résultat
Résultat
Résultat
Objectif
Résultat
Émissions de CO2
Mitsubishi Electric
510
504
472
508
510
504
Filiales nationales
190
160
166
191
190
160
Filiales étrangères
260
269
217
267
255
269
Total
960
933
855
966
955
933
Réductions*de CO2 sur les 3 années du projet
Mitsubishi Electric
48
64
19
22
16
23
Filiales nationales
21
19
7
5
8
7
Filiales étrangères
26
23
8
8
10
7
Total
95
106
34
35
34
37

















* Montant des réductions de CO2 nécessaires pour atteindre le volume visé d’émissions de CO2

Les émissions de CO2 des 84 écoproduits réduites en moyenne de 26 % (objectif atteint)
En marge des efforts visant les activités productives du Groupe, Mitsubishi Electric œuvre aussi à la réduction des émissions de CO2 générées par 84 de sa vaste gamme de produits. Durant l’exercice 2012, ces 84 produits ont montré un taux d’émission 26 % plus faible, en moyenne, comparé à celui de l’exercice se clôturant en mars 2001, dépassant l’objectif initial des 25 %.

Selon les estimations de Mitsubishi Electric, les émissions de CO2 générées par l’utilisation finale de ces produits sont entre 40 et 50 fois plus élevées que celles générées par leur fabrication. Étant donné qu’une performance plus écologique de tels produits pourrait grandement contribuer à des sociétés sobres en carbone, le Groupe Mitsubishi Electric a fixé, dans son projet Environmental Vision 2021, un objectif de 30 % de réduction des émissions de CO2 générées par l’utilisation de tels produits.

Dans le septième, et actuel, projet environnemental, le Groupe vise à réduire les émissions générées par les 84 produits en question d’un point de pourcentage supplémentaire.


Élimination définitive de déchets à zéro émission pour tous les emplacements japonais
Durant l’exercice 2012, le volume d’élimination définitive non consolidé de Mitsubishi Electric, c’est-à-dire la quantité de déchets envoyés directement en décharge divisée par la quantité de déchets et de matériaux revendables, atteignait les 82 000 tonnes, soit un taux d’élimination définitive d’à peine 0,002 %, ce qui dépassait de loin l’objectif initial d’être sous la barre du 0,1 %. Mitsubishi Electric a maintenant atteint le taux de zéro émission ainsi qu’un taux d’élimination définitive inférieur à 0,1 % pour la huitième année consécutive. De plus, les filiales japonaises ont atteint le taux de zéro émission pour la deuxième année en suivant, avec un volume d’élimination définitive de 60 000 tonnes et un taux de 0,02 %.

Afin d’utiliser au mieux les ressources naturelles limitées, chaque site de production au Japon coopère à la gestion de déchets avec d’autres sites voisins, y compris ceux de sociétés affiliées. Ils réutilisent des déchets tels que le plastique, l’huile, les batteries et le bois. Durant l’exercice 2012, Mitsubishi Electric a réussi à étendre cette initiative de logistique du recyclage aux régions de Kansai, de Kyushu, de Kanto et de Chubu.

Concernant les activités à l’étranger, il est important de mettre sur pied des projets adaptés aux règlementations en matière d’élimination de déchets en vigueur dans chaque pays ou région. Le volume d’élimination définitive de l’exercice 2012 pour les filiales étrangères était de 58 000 tonnes ; et son taux de 1,6 % dépasse de loin l’objectif de la société fixé à 3%. Ce succès a été facilité par des études de cas zéro émission échangées lors de rencontres régionales des filiales.

Dans le septième, et actuel, projet, le Groupe continuera ses efforts fructueux et visera à atteindre un taux d’élimination finale inférieur à 0,1 % pour tous les emplacements consolidés à échelle mondiale.

Mitsubishi Electric remet son rapport environnemental 2012
Rapport environnemental 2012